06.09.56.83.28 | F.petorin
Des solutions pour une vie pleine de couleurs

La langue des oiseaux

La langue des oiseaux, définition

la-langue-des-oiseaux

La langue des oiseaux, considérée par certains comme une langue secrète, consiste à donner un sens autre à des mots ou à une phrase :

La « langue des oiseaux » n’est pas nouvelle. Les alchimistes l’utilisaient déjà pour coder leurs textes puis Lacan la redécouvrit en « jouant » avec le langage. On se souvient des intitulés restés célèbres de deux de ses conférences : Les Non Dupes Errent (pour « les noms du père »)  et Le Fond de l’Air est Frais (pour « le fond de l’ère effraie »).

D’après Luc Bigé, spécialiste du sujet, entrer dans la langue des oiseaux n’est pas jouer avec les mots, c’est accueillir dans sa conscience le jeu divin de la pluralité des sens qui cherchent sans cesse à prendre forme dans l’histoire, la psychologie humaine, la nature et, en cas d’échec ou de résistance, dans nos maladies. Chacun sait que la « mal à die » est « un mal à dieu (d.i.e.) », une souffrance corporelle et/ou psychique qui signe l’inaccomplissement de la joie du cœur. Le corps « sait » naturellement cette langue des oiseaux.

En ce qui me concerne, cet éclairage facétieux m’accompagne du matin au soir : il peut s’exprimer sur un camion, une affiche de bus, un graffiti dans un couloir de métro, un sac. La bonne nouvelle, c’est qu’en vieillissant, nous pouvons arrêter le temps : à partir de soixante ans, (sois sans temps), en langue des oiseaux, nous lisons que le temps n’existe plus…….

langue-des-oiseaux

La construction du jeu de cartes « se connaitre par les couleurs » intègre cette lecture :

Les tissus velours, (vœux lourds) renvoient aux aspects bloqués des pactes d’âme inconscients posés dans notre parcours de vie karmique qui peut nous contraindre à accepter des relations et des situations pour nous affranchir de dettes antérieures à libérer.

Les tissus en toile de lin, (étoile de l’un), indiquent un tamis en forme d’étoile pour passer les grumeaux et devenir actif dans et de notre transformation.

Les tissus en soie (en Soi) nous invitent à connecter notre essence existentielle, notre “Soi supérieur”.

Enfin, les couleurs agissent sur les douleurs : la tige du « d » de douleurs « c l » se détache et s’ancre dans la terre et libère le « c » de couleurs qui accueille. La douleur (doux leurre) devient la couleur (la coule heure, l’heure qui coule).

Cette lecture est riche d’enseignement et s’applique à toute occasion dans la mesure où cela correspond pour chacun d’entre nous à une synchronicité bien sentie. Comme chaque pratique, c’est en s’entrainant qu’elle devient plus fluide et facile. Pour ma part, cette langue des oiseaux m’apporte du lien à l’invisible avec joie et me donne une sensation de m’accomplir avec le subtil en prime…..

5cb8d1ce99574d0528f36fa471fcda8b``````````````````