06.09.56.83.28 | F.petorin
Des solutions pour une vie pleine de couleurs

Les couleurs de la joie : l’air (nacre-rose-cuivre-jaune-orange-parme-sable-vert-bleu)

Les couleurs de la joie = l’air

(nacre-rosecuivrejauneorangeparme-sable-vertbleu)

Glissons sur le toboggan de la joie, la reliance de l’enfant intérieur au grand tout. Je me souviens d’un après-midi chez mes parents, je dois avoir sept ans et je suis avec ma petite sœur, nous jouons aux légos de l’époque, il s’agissait de cubes de bois de toutes les couleurs avec des formes carrés, rondes, triangulaires que nous assemblions en constructions plus ou moins stables. Nous y passions des heures et ce jour-là, mes parents avaient mis en musique de fond la 5ème symphonie de Beethoven. J’ai un souvenir très précis d’avoir ressenti une immense joie, j’étais transportée sur le sommet d’une montagne et le monde entier m’appartenait. Cette sensation, je peux m’y rebrancher comme si c’était hier et me laisser envahir à nouveau, c’est ma madeleine de Proust. Une musique peut nous transporter dans cet état de joie, une paix intérieure, une explosion sensitive, une communion de cœur, un accomplissement, une rencontre avec soi. La joie, c’est aussi, avoir l’esprit clair, être en harmonie, ressentir le contentement, c’est une expérience de conscience pure. Nos cinq sens nous conduisent à cet état, chanter, danser, nager, marcher, sentir le parfum des fleurs, l’odeur de sa mère, peindre. La caresse sur la peau, la beauté d’un paysage, un requiem de musique, le son d’une voix peuvent nous transporter dans des états parallèles de conscience où nous y reconnaissons les êtres de lumière, les anges et les archanges et leur amour inconditionnel qui nous fait tant de bien !  Oui, ces mondes parallèles existent, nous les avons aussi oubliés, comme les vies antérieures et ils sont là pour nous au quotidien si nous voulons bien les convoquer. Ces mondes éthérés aux sons cristallins nous enveloppent de caresses de lumière, nous frôlent de courants d’air, nous assistent en secret, ouvrent une porte fermée de la maison, répondent à une interrogation par un message sur une affiche dans le métro ou une parole dans la foule. Ces moments nous transportent et exaucent nos vœux, au comble de la joie, nous nageons dans le bonheur, nous sommes aux anges, au septième ciel. Bondir, sauter de joie, se mettre au vert, être heureux comme un poisson dans l’eau, heureux comme un oiseau dans l’air, sourire jusqu’aux oreilles. Notre cœur saute de joie, cela nous met du baume au cœur, nous en pleurons de joie, des larmes de joie. C’est alors baigner dans l’allégresse, se sentir pousser des ailes, avoir le cœur léger et voir la vie en rose.

Ces couleurs de la joie nacre-rose-cuivre-jaune-orange-sable-parme- beige-vert-bleu évoquent ces aspects de nous et peuvent nous faire traverser des états où nous avons été réjouis, optimiste reconnaissant, affectueux, enchanté, plein d’entrain, euphorique, stimulé, transporté, décontracté, satisfait, motivé, libre, comblé, exubérant, en forme, en harmonie, passionné.

Le blanc nacré d’un nuage cotonneux en pleine lumière, le toucher soyeux du ventre moelleux d’un chaton, la rosée d’un matin qui perle sur les pétales de rose. Voilà cette énergie de joie qui nous fait contacter des sensations de plénitude, de paix, de douceur translucide. La nacre transporte le sacré, elle est la matrice divine des eaux primordiales. Les perles fines, les coquillages, les reflets nacrées, la déesse Aphrodite, sortie des mers est représentée dans une grande coquille Saint-Jacques, elle est la déesse de la beauté et de l’amour ! C’est le début du monde où la femme découvre sa beauté en reflet avec la beauté du monde, elle est en symbiose avec la nature et ses cinq sens lui ouvre des mondes insoupçonnés : gustatifs, olfactifs, visuels, kinesthésiques, auditifs. Le sable beige est une couleur de la vacuité où les sens sont exacerbés pour « être ». C’est le lâcher prise par excellence où l’on s’abandonne aux ressentis de bien-être du corps et cela contamine l’esprit !

Le jaune de la joie est brillant, plein comme le soleil qui réchauffe et sublime la nature. Le jaune de la joie, c’est notre confiance en nous, notre beauté, l’éclat de nous-même ! Nous nous plaisons et sommes fier de notre image, nous nous réjouissons de notre position et nous rions aux éclats. La chaleur du désir et le plaisir de rayonner. L’enfant intérieur est un mélange de jaune et d’orange qui pousse à danser, jouer, courir, sauter, chanter et vibrer de vie !

L’orange de la joie est l’extase de la jouissance pure de la sensualité et de la sexualité, c’est la découverte du plaisir du corps. Le nouveau-né peut vivre l’orgasme en tétant le sein de sa mère ! L’orange, c’est la joie de danser, de courir, de marcher, de voltiger, de nous rouler dans l’herbe. C’est aussi la joie de goûter de bonnes nourritures, le plaisir des sens qui crée un état euphorisant. C’est aussi, l’acte de vivre une sensualité et une sexualité épanouie qui amène à la jouissance.

Le rose poudré est la couleur de la chair quel que soit la couleur de notre peau. Elle renvoie au bien-être de la caresse et du toucher de peau, aux câlins. Les premiers soins de peau reçus par la mère, la nourrice, le père. De nos jours, dans les maternités, le personnel soignant propose au père le contact peau à peau avec le nourrisson nouveau-né ! Ce contact de notre frontière intime est primordial et conditionne notre relation au toucher pour toute notre vie. C’est d’ailleurs dans la vie intra-utérine que nous découvrons le ressenti de peau à l’intérieur de cette enveloppe utérine. Le bébé perçoit les couleurs à partir du quatrième mois. Nous n’avons aucun souvenir de ces huit à neuf mois, sauf pour certaines personnes qui ont pu retrouver des bribes en faisant des régressions en travail thérapeutique.

Le rose fuchsia de la joie étincelle de pluie de pétales, c’est le sillage des poudres étoilées, ces baguettes magiques, ces connections au monde parallèle, ces voix cristallines qui nous câlinent et nous charment d’amour inconditionnel. Le rose de la joie parle de ces ressentis de cœur céleste, tous les roses des plus doux aux plus intenses, rose fuchsia, rose indien, rose magenta plus ou moins soutenu nous enveloppent de bien-être. Nous sommes bercés, portés par une mélodie qui scintille et nous transporte dans un au-delà où les voix nous murmurent en nous frôlant la joue comme une aile de papillon « tu es une belle personne ». Cette énergie divine est si subtile, elle se reconnaît à sa pureté, à son aspect laser qui nous traverse le cœur au point de nous faire couler une larme de joie.

Le cuivre est cette couleur qui parle de notre puissance énergétique, il est conducteur et nous définit dans nos polarités yang et yin. Que nous soyons homme ou femme dans notre incarnation, nous avons rapporté avec nous un bagage énergétique constitué d’un pourcentage défini qui nous porte et nous donne notre puissance. Nous pouvons être dans un corps de femme et avoir 80 % pour cent d’énergie masculine, appelée « yang » et 20% d’énergie féminine, appelée « yin ». Cette identité énergétique reste la même de vie en vie, elle est la signature de notre capital puissance énergétique. Elle nous traverse comme le son d’une cloche. Elle nous fait frissonner et nous donne notre magnétisme. Il est écrit dans la bible, Jésus imposait ses mains sur les villageois pour les soulager, les guérir. Nous sommes traversés par une force colossale qui nous permet à la fois d’être canal et aussi d’être très efficace dans notre activité. La cloche est l’un des plus vieux instruments sonores. Le son d’une cloche est extrêmement puissant et traversant.Sa longue portée acoustique est utilisée pour communiquer au loin avec des hommes ou des dieux. La sonnerie des cloches de la cathédrale Notre-Dame de Paris équivalent à trente-cinq tonnes, c’est le plus grand ensemble de volée en Europe. Le bruit des cloches a universellement un pouvoir d’exorcisme et de purification.

Le vert est la joie de notre cœur terrestre, dame nature nous embrasse dans ses bras verts (em-bras-ser) et nous nous allongeons des heures sur l’herbe réconfortante. Nous partageons nos sentiments dans la joie et la légèreté. Cette couleur nous transmet l’ouverture du cœur, l’aptitude à ressentir des sentiments et à les partager. La joie d’être ensemble et de ressentir !

diamandCe vert d’eau de la joie multi-facette, comme les écailles d’un poisson se réfléchit en un kaléidoscope de toutes nos facettes intérieures. Tous les verts y sont et les verts d’eau nous rappellent notre narcisse sur notre lac et tous les lacs de nos vies multiples en résonance avec toutes nos vies antérieures. Cette joie de transcendance, c’est cette rencontre subtile avec nos guides intérieurs qui nous relient à notre karma et notre chemin de vie. C’est la joie d’une forme de sagesse qui nous comble et nous montre que nous sommes notre propre guide, humble et ouvert dans notre cœur qui irradie d’amour universel !

Le bleu de la joie, le bleu de la mer, le bleu des cieux qui se rejoignent pour nous verticaliser nous demande d’écouter nos intuitions et de dire notre vérité. Cette source bleue du torrent pur ou du ciel azuré est à notre portée, elle nous inspire des musiques, elle nous souffle des mélodies, des écritures automatiques. Ecoutons la, elle est création pure et nous connecte à notre pouvoir créatif !

Peut-on dire qu’il existe une joie saine et une joie malsaine ? Oui, la joie malsaine est celle qui se construit sur la consommation directe sans lien de cœur, une joie fabriquée sans racines célestes, des plaisirs artificiels dérivés de l’ivresse ou de drogues hallucinogènes qui transportent dans le bas astral. La joie saine est celle qui prend sa source dans la zone du cœur connectée à la source. Elle peut être sollicitée par des sons cristallins et lumineux mais aussi par des pratiques de méditation et des postures de vie saine avec un apport alimentaire énergisant, des fréquentations amicales et saines, et une attitude personnelle bienveillante. On récolte ce que l’on sème (s’aime) !

Le parme est cette couleur des messages surprises de l’univers avec la langue des oiseaux. C’est la couleur glycine des jardins aux ambiances fées clochettes. C’est la couleur des synchronicités, au moment où nous pensons à quelqu’un, nous trouvons une lettre improbable dans notre boîte ! Oui, nous croyons à l’univers et ses messages et il nous le rend bien au détour d’une promenade, une phrase est clamée dans la foule et elle répond avec précision à notre interrogation personnelle intérieure. Oui, nous prenons en photo une affiche dans le métro qui nous dit « que nous ne savons encore pas à quoi nous attendre » et dans les minutes qui suivent, notre téléphone est volé ! C’est ainsi que cette énergie nous apporte son lot de bonnes et de moins bonnes surprises mais toujours pour nous transmettre un message dont le sens sera saisi plus tard….

Si vous souhaitez approfondir les couleurs et leurs messages voici les dates des stages de 2 jours ICI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ma newsletter

Vous acceptez de recevoir par mail mes derniers articles de blog

5211e7710be5749cc369b905da3843d3&&&&&&&&&&&&&&&&