Le message du cœur de vie du 1er au 7 mars

21 la lame du scarabée égyptien

« Emblème sacré du Dieu Khépri, tu nous rappelles notre lien au soleil levant »

Si vous tirez cette lame, elle vous parle d’un lien ancestral avec l’Egypte et vous invite à vous trouver une amulette pour vous protéger de la maladie et du mauvais œil. Vous pouvez aussi visiter les musées consacrés à l’art égyptien, vous y puiserez des informations riches de sens pour votre évolution en lien avec vos connections éloignées.

Le Scarabée sacré est un animal vénéré dans l’Égypte antique. Symbole du soleil et de Rê, il était l’un des douze animaux sacrés associé aux douze heures du jour et de la nuit. Les amulettes étaient portées par les Égyptiens en toute occasion, jusque dans leur tombe. Ces petites figurines de pierre devaient empêcher l’âme du défunt d’être dévorée par la déesse Ammout qui pesait votre cœur et décidait de votre sort.

76 la lame des connaissances

« Prends soin de ton intelligence en choisissant de te nourrir de connaissances »

Si vous tirez cette lame, vous êtes invité à apprendre, à aller ou à retourner sur les bancs de l’école !!!  L’être humain est constitué d’un système nerveux qui lui confère la capacité d’apprendre et de mémoriser. Cette intelligence le distingue de l’animal. L’homme a naturellement soif d’apprendre, de se nourrir de connaissances intellectuelles pour équilibrer ses différents centres énergétiques. Le centre du plexus et de la colonne vertébrale est jaune et représente la zone de la confiance en soi et l’estime de soi par la con-naissance (avec-essence).

Situé sur un axe horizontal le 3ème chakra nous traverse devant et derrière au niveau du plexus solaire, ce chakra, de couleur jaune, apporte l’énergie à l’estomac, au foie, à la vésicule biliaire, à la rate et au système nerveux. Il ouvre l’individu à l’estime de lui et à son rayonnement dans sa place sociale. C’est aussi l’archétype de la victime. C’est le siège de l’égo ! Lorsqu’il est équilibré, nous avons une bonne opinion de nous, nous assumons nos décisions, nous avons une relation positive vers notre propre pouvoir et notre but, nous sommes acteur de notre vie. Lorsqu’il est déficient, nous manipulons les autres par la posture de la victimisation, de l’autocritique, des jugements sur soi et les autres, nous subissons notre vie, nous sommes spectateur.

MESSAGE : Penchons nous cette semaine sur les connaissances égyptiennes !

 

Laisser un commentaire